APS change

votre Bureau de change depuis 1992

  • Nos taux de change :      

Afin de vous permettre de calculer votre opération de change vous pouvez prendre connaissance sur notre site de nos taux d'achat et vente des principales devises. Pour plus de précision, négociation et confirmation de ces taux vous pouvez nous appeler au 01 45 72 42 62...

 Pour connaître nos taux de change cliquez sur l'icone ci-dessus

Les fixing BCE (Banque Centrale Européenne)

Fixing (source: Banque de France) : Cours du jour

Afin de vous permettre d'analyser la tendance sur les cours de change vous pouvez prendre connaissance sur notre site des fixings, c'est à dire des taux de conversion des monnaies entre-elles, source Banque de France et Banque Centrale Européenne. Vous aurez la tendance sur 12 mois en cliquant sur la devise.


(Nota : A titre d'information et sans aucun engagement contractuel, nous vous transmettons le cours du change de la banque de France)


Taux de change BANQUE DE FRANCE (parités quotidiennes)18 Juil. 2019

Mise en ligne le 18/07/2019
Les cours sont aussi disponibles au format CSV, en cliquant sur le libellé de la devise, avec un historique complet.
Vous retrouverez ces historiques, réunis en un seul fichier, 
en cliquant ici.
12/07/201915/07/201916/07/201917/07/201918/07/2019
Dollar des Etats-UnisUSD1,12531,12691,12231,12151,1216
Yen japonaisJPY121,8300121,6200121,1300121,4200120,8900
Couronne danoiseDKK7,46737,46697,46787,46697,4672
Livre sterlingGBP0,89790,89870,90260,90340,8985
Couronne suédoiseSEK10,551510,556310,540510,516810,5040
Franc suisseCHF1,10871,10711,10751,10951,1064
Couronne norvégienneNOK9,62089,62239,59339,62209,6438
Lev bulgareBGN1,95581,95581,95581,95581,9558
Couronne tchèqueCZK25,590025,569025,575025,603025,5860
Forint hongroisHUF325,7800325,6600325,8500326,6800326,4600
Zloty polonaisPLN4,26754,26224,25554,26414,2596
Nouveau leu roumainRON4,73224,73334,73164,73364,7325
Nouvelle livre turqueTRY6,43316,42586,40026,37976,3852
Dollar australienAUD1,61021,60231,59551,60091,5944
Dollar canadienCAD1,46671,46841,46431,46541,4650
Dollar de Hong KongHKD8,80338,82018,77368,76368,7654
Dollar néo-zélandaisNZD1,68711,67511,66931,66791,6640
Dollar de SingapourSGD1,53081,52831,52341,52731,5261
South Korean wonKRW1 326,69001 329,00001 322,95001 324,68001 321,3000
Rand sud-africainZAR15,707215,621515,570915,661115,6932
Yuan renminbi chinoisCNY7,74327,74847,71877,71317,7168
Peso philippinPHP57,559057,506057,114057,342057,3240
Ringgit malaisienMYR4,62844,62994,60694,61444,6143
Baht thaïlandaisTHB34,789034,816034,662034,705034,6350
Rouble russeRUB70,989570,599870,397570,462570,6478
Roupie indonésienneIDR15 794,710015 712,000015 644,860015 678,570015 669,8700
Kuna croateHRK7,39387,39357,39057,38957,3875
Real brésilienBRL4,22714,21004,22104,21834,2164
Peso mexicainMXN21,467021,346621,311821,394221,3786
Roupie indienneINR77,242077,220577,087077,233577,2775
Nouveau sheqel israëlienILS3,996403,98703,97933,97313,9742



Informations Wikipedia sur le cours du change

Le taux de change d'une devise (une monnaie) est le coût (autrement dit le prix) de cette devise par rapport à une autre. On parle aussi de la « parité d'une monnaie ». Mais ce dernier mot constitue un faux-ami très gênant avec l'anglais « parity » qui indique une égalité absolue. Les taux de change, cotés sur les marchés des changes, varient en permanence ; ils varient également en fonction de la place de cotation.

Par exemple, le taux de change de l'euro en dollar américain sera noté : EUR/USD (ou EURUSD) = 1,3120 (ce qui signifie que 1 euro vaut 1,3120 dollar américain), alors que le taux de change du dollar en yen sera noté USD/JPY (ou USDJPY) = 101,2954. 

Notations. — EUR = euro ; USD = dollar des États-Unis ; JPY = yen ; GBP = livre sterling ; CHF = franc suisse selon la codification monétaire internationale, norme ISO 4217 différenciant chaque devise par une abréviation de trois lettres.

 

Le taux de change d'une monnaie est :  

    soit fixe, autrement dit constant par rapport à une monnaie de référence (en général le dollar US ou l'euro), par décision de l'État qui émet cette monnaie. Le taux ne peut alors être modifié que par une décision de dévaluation (ou de réévaluation) de cet État. Un État ne peut cependant pas décider d'adopter n'importe quel taux de change de sa monnaie. S'il fixe ce taux de change à un niveau trop haut ou trop faible, le taux de change pourra être « attaqué » sur le marché des changes. Si les autorités monétaires n'arrivent pas à faire face (grâce à leurs réserves de change), elles devront modifier leur parité ;

    soit flottant et déterminé à chaque transaction par l'équilibre entre offre et demande sur les marchés des changes. Il s'agit d'un marché mondial interbancaire des monnaies, de moins en moins centralisé sur des lieux spécifiques de cotation et d'échanges, car reposant sur des liaisons informatiques entre banques.

 

Le taux de change est :

     soit un cours spot, c'est-à-dire « au comptant », pour les achats et ventes immédiats de devises. En général, le délai de livraison de devises est de 2 jours ouvrables pendant les jours de travail et il peut dépasser ce délai si la livraison doit être faite pendant des jours fériés ;

    soit un cours forward, c'est-à-dire « à terme », pour les opérations de change à une date d'échéance future (la livraison n'est pas faite immédiatement). La mission est de gérer le risque. C'est un accord pour fixer dès aujourd'hui le prix auquel on va acheter/vendre la devise à terme.

Le taux de change est déterminé par l'offre et la demande de chacune des deux monnaies : si la demande dépasse l'offre, le cours augmente.

 Puisque la devise d'un pays est à la base une créance détenue sur la banque centrale de ce pays1, la détention d'une devise étrangère peut être vue comme la détention d'une créance « à vue[C'est-à-dire ?] » sur le pays qui l'a émise.

 Les taux de change varient fortement au cours d'une même journée, ces variations ne peuvent pas être expliquées par la théorie de la parité de pouvoir d'achat (PPA). Dans ce cadre d'analyse de court terme, il est nécessaire de se référer à d'autres explications. Les équilibres, dans la valorisation des devises, se mesurent à partir des parités de pouvoir d'achat (PPA). Il s'agit d'un exercice statistique complexe, qui consiste à comparer dans la durée le pouvoir d'achat d'un consommateur-type dans un pays et une gamme de produits de consommation donnée avec celui d'un autre consommateur-type dans un pays différent et pour une gamme de produits de consommation voulue proche, mais correspondant toutefois à d'autres habitudes locales en matière de mode de vie et de structure des coûts. En pratique, on utilise généralement le dollar US comme devise de l'indice commun et on va ainsi à chaque fois comparer le pouvoir d'achat d'un consommateur-type d'un pays X et celui d'un consommateur-type américain.

 La parité de pouvoir d'achat, si elle est utile pour les comparaisons internationales de niveau de vie, où des marges d'erreur de quelques pour cents ne sont pas significatives, doit être utilisée avec la plus grande prudence pour l'analyse du marché des changes .

 Dans le même ordre d'idées que la parité de pouvoir d'achat, le célèbre magazine The Economist a créé l'Indice Big Mac qui permet de comparer le prix du fameux sandwich en dollar avec son prix en devise dans 120 pays.

Les taux de change (et les taux d'intérêt, qui leur sont étroitement liés) agissent bien entendu sur les prix à l'importation et à l'exportation. Ils ont une influence sur le sens des flux de capitaux entre zones économiques. De ce fait, les pays et zones économiques peuvent être tentés d'agir sur les taux de change, sous prétexte souvent d'éviter la spéculation (en fait ces manipulations ont plutôt tendance à l'encourager), et dans le but d'améliorer (baisse du taux de change) :

  •     la compétitivité-prix de leurs biens et services ;
  •     leur attractivité en matière de flux d'IDE.

Cette baisse du taux de change aura également des effets négatifs (renchérissement des importations, etc.).

Cas particulier du taux EUR/USD

Le taux de change EUR/USD est le cours de l'euro chiffré en dollar US, d'où la barre de fraction (ne pas confondre avec les eurodollars).

C'est l'instrument financier le plus actif et le plus traité du monde : 27 % du total des opérations spot[Quand ?]. Sa valeur est donc un indicateur suivi en permanence non seulement par les milieux économiques et financiers, mais aussi par les médias, tant spécialisés que généralistes, du monde entier.

Cette définition est en fait, la valeur externe de l'euro par rapport au dollar américain.

Exemple : Si le taux de change EUR/USD côte 1,4 cela signifie que 1 € = 1,4 $.


FOREX

Le Forex (en anglais Foreign exchange market) ou marché des changes est le marché sur lequel les devises dites convertibles (paire de devises) sont échangées l’une contre l’autre à des taux de change qui varient en permanence. On ne peut pas échanger de devises mais on achète une monnaie numérique eur-usd qu'il faut ensuite revendre en euro. Pas de conversion possible de l'euro en dollar. Le forex est fait pour parier à la hausse ou la baisse d'une devise face à une autre.

Ce marché, mondial par nature, est le deuxième marché financier de la planète en volume global, derrière celui des taux d'intérêt. Il est néanmoins le plus concentré et le premier pour la liquidité des produits les plus traités, comme la paire euro/dollar : le volume quotidien moyen des échanges était de 5 100 milliards de dollars américains en 2016, soit une baisse de 6 % du volume par rapport à 20131. Tous les chiffres qui suivent sont également issus de l'étude triennale réalisée sur le marché des changes par la Banque des règlements internationaux (BRI) :

Ce volume moyen se décompose ainsi :

  •     2 460 milliards en swaps ;
  •     1 652 milliards en transactions au comptant ;
  •     954 milliards en contrats à terme, options et autres produits financiers.

Les transactions en volume étaient :

  •     pour 51 % entre institutions financières autres que les sociétés de courtage ;
  •     pour 42 % entre une banque et une société de courtage ;
  •     et enfin pour 7 % entre une banque et une entité non-financière telle qu'une entreprise ou un gouvernement.

Pour assurer une couverture de leur clients, 24 h sur 24, chaque banque importante possède une salle de marché sur les trois continents. À une équipe située en Asie ou en Australie succède une autre située en Europe puis enfin une troisième située en Amérique du Nord. Ainsi, le marché des changes est ouvert de 22h GMT le dimanche, à l'ouverture de la séance de Sydney, à 22h GMT le vendredi à la fermeture de la séance de New York 2.

Néanmoins, malgré ce caractère mondial et cette dissémination horaire entre les continents, une part importante de l'activité du marché reste localisée physiquement à Londres.

Selon le dernier rapport de la BRI en date de 2016, le trading sur le marché des changes a augmenté de 54 % depuis 2007 pour atteindre 5 100 milliards de dollars. Le Royaume-Uni et les États-Unis restent largement en tête des échanges, avec 36,9 % de parts de marché pour Londres et 19,5 % pour les États-Unis en 2016. La France se situe loin derrière, avec seulement 2,8 % des échanges mondiaux, contre 3% en 2010.

Le Dollar américain reste la devise la plus échangée, en étant présent dans 87,6% des transactions en 2016 contre 87% en 2013. L'Euro concerne 31,3% des transactions contre 33,4% en 2013 et la part du Yen a également chuté de 23,1 à 21,6% de 2013 à 2016. En contrepartie, la part des devises des pays émergents a augmenté de 18,8 à 21,2% et celle de la Livre Sterling de 11,8 à 12.8% sur la même période, toujours d'après les chiffres de la BRI.